Lawnmower


















Se jettent aux détours des tris méthodiques
A l'assaut des cornées
L'objet
Le reliquat
Oubliés, perdus dans un coin, des lustres
Soudain
La vivace brûlure laissée par ici
Son absence aussi, son absence parfois
Ce qu'il a laissé tomber de lui sur mes volumes
Sa griffe si longtemps
L'ablation du passé n'a pas d'âge
Je traîne
Des étonnants trucs et leur murmure
Il m'asperge de sa guise
Et tout à mon départ je m'assieds un peu
Encore, encore songeuse autour
Prise d'un léger massacre
Et j'en veux
Bitumée ma cervelle d'uchronie 
Le résultat de lui s'inflige dans certains angles
Par surprise, il est encore de mercure
Ce jour pourtant lointain de ce jour-là.




Juillet 2012

Déménagement N° 7